Le prix de l'association 3AF a été attribué à Michel Libsig pour sa thèse intitulée « Flow Control for an alternative artillery projectile steering ». Ce prix, qui n'est décerné qu'à seulement deux personnes tous les 2 ans, récompense un jeune chercheur ayant réalisé sa thèse dans le domaine de l'aéronautique et de l'astronautique.

Michael Libsig a démarré cette étude en partant de zéro. Il avait une idée sur un bout de papier et, en à peine trois ans, il a conçu un actuateur jusqu'à l'étape de campagne de validation en vol libre. Le jury a particulièrement apprécié le fait que Michel Libsig ait tiré avantage des différents outils de recherche aérodynamique complémentaires, telles que les simulations numériques, les expériences en soufflerie (ainsi que les différentes méthodologies de mesure associées) et les tests en vol libre. Il en ressort une thèse intéressante et très originale.

Le prix a été remis à Michel Libsig le 28 octobre 2018 au Salon de l'Aéro-Club de France (Paris) par Christian Mari, membre émérite et président du Haut Conseil Scientifique du 3AF.

 

 

Friedrich Leopold a reçu le prix Leonardo Da Vinci lors du 18ème Congrès international sur la visualisation des flux (International Symposium on Flow Visualization) qui se tenait le 27 juin 2018 à Zurich.

Ce prix lui a été remis en reconnaissance des excellentes contributions et de ses remarquables résultats dans le domaine de la visualisation quantitative de l'écoulement.

Le 22 juin 2018, différents prix ont été décernés à l'occasion de la cérémonie de remise des thèse 2017 de l'Université de Strasbourg.

Mme Johanna BOUTILLIER a reçu celui de la Fondation/Université de Strasbourg dans la catégorie sciences  et technologies, pour l'excellence de ses travaux sur la « Contribution à la compréhension et à la modélisation des effets lésionnels sur le thorax des ondes de choc aériennes ».

A l’occasion des Journées de la Bundeswehr, l’ISL était présent à Mannheim avec un stand d’exposition présentant les résultats scientifiques récents de l’ISL. Le site de Mannheim est une composante importante de la recherche dans le domaine de la défense en Allemagne.

​Le prix Frank CARVER vient d’être décerné par la Société Internationale de Pyrotechnie à Monsieur Cédric MARTIN, post-doctorant au laboratoire NS3E, pour ses travaux de thèse sur l’étude des propriétés des compositions hybrides détonantes. Ces nanomatériaux énergétiques, qui ont été appelés NSTEX (NanoStructured Thermite and Explosive) par le laboratoire NS3E, établissent un lien entre le domaine de la pyrotechnie et celui des explosifs : ils constituent une avancée qui marquera l’histoire de ces sciences. La caractéristique la plus remarquable des NSTEX est de produire une vitesse de détonation dont la valeur peut être définie précisément, dans un domaine qui s’étend de 1 à 6 km/s, en jouant sur la composition et la densité de ces matériaux. Les propriétés exceptionnelles des NSTEX ont déjà trouvé une application pratique dans le développement de prototypes de détonateurs, exempts d’explosifs primaires renfermant du plomb.

Cédric MARTIN présentera ses recherches à l’occasion du 43ème séminaire international de pyrotechnie, qui se tiendra du 8 au 13 juillet 2018, à Fort Collins (Colorado).

http://www.intpyrosoc.org/frank-carver-bursary/