David MONNIN et Nicolas HUOT ont représenté l’ISL au colloque innovation défense organisé le 21 mars à Metz par le Comité Economique et Social, Environnemental Régional (CESER) de la Région Grand Est.

300 participants du monde politique, économique, universitaire et militaire (armée de Terre essentiellement) ont assisté à des Pitch et tables rondes présentant l’actualité de l’innovation de défense, en présence notamment du Général de Corps d’Armée Gilles LILLO, Commandant de la zone de défense Est, de Jean-Luc MARX, Préfet de la Région Grand Est, de Patrick TASSIN, Président du CESER Grand Est et de Jean ROTTNER, Président du Conseil régional Grand Est.

Emmanuel CHIVA directeur de l’Agence d’Innovation de Défense ainsi que le Colonel JUSTEL du bureau Plan de l’Armée de Terre et représentant le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre ont particulièrement souligné le rôle essentiel et remarquable de l’ISL en matière de recherches et d’innovation.

L'Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis (ISL) est, de par sa nature binationale, le seul établissement de recherche pour la défense et la sécurité sous l'autorité directe de deux états. La division de l'équipement, à la demande du ministère fédéral de la Défense, est en charge de représenter la République fédérale d'Allemagne. L'Agence de l'innovation de défense récemment créée est en charge de représenter la République française.

Dans le cadre du traité d'Aix-la-Chapelle et afin renforcer et poursuivre la coopération franco-allemande, le chef de division Carsten Stawitzki a visité, le 21 mars dernier, « son institut franco-allemand » afin de voir par lui-même le fonctionnement au quotidien de cette coopération qui fête bientôt ses 60 ans. L'objectif de cette visite était de tirer de l'expérience et des particularités de l'ISL des conclusions qui pourraient servir de base à l'élaboration de nouvelles solutions et à leur application.

C'est pourquoi le Vice-Amiral Stawitzki a consacré beaucoup de temps pour échanger et discuter avec le personnel, que ce soit par le biais d'entretiens avec les responsables, par la visite des laboratoires avec des intervenants, ou finalement par une table ronde avec une sélection de personnels allemands.  Lors de la table ronde, l'administration et les domaines techniques et scientifiques étaient représentés aussi bien par des personnels expérimentés que par de jeunes doctorants, ingénieurs et chercheurs en CDI ou CDD. « Il est essentiel d'avoir une base de personnel solide afin d'accueillir et impliquer les jeunes universitaires dans le travail de l'ISL. Des jeunes qui doivent être prêts à laisser le passé derrière et emprunter de nouvelles voies pour que l'ISL continue son travail innovateur à la pointe de la recherche. » C'est avec ces mots que le Vice-Amiral Stawitzki a décrit les défis à relever pour un institut de recherche.

Après une visite des différents laboratoires scientifiques de l'ISL et une présentation de leurs domaines de recherche (les sources laser, les nouveaux systèmes d'armes tels que le canon électromagnétique, le pilotage et la navigation de projectiles ainsi que l'augmentation des performances des explosifs, mais aussi la défense contre les menaces balistiques et les charges explosives), le Vice-Amiral Stawizki a pu constater la complexité et l'envergure des recherches menées à l'institut et a promis de bientôt revenir. Voici ce qu'il a inscrit dans le livre d'or de l'ISL : « Tout ce qu'un homme est capable d'imaginer, d'autres hommes seront capables de le réaliser » (Jules Vernes). « Je remercie l'ISL pour son accueil et pour une journée formidable lors de laquelle j'ai pu rencontrer une équipé motivée et hautement qualifiée, dévouée à l'amélioration de la défense et de la sécurité de nos forces armées. »

 

Le prix de l'association 3AF a été attribué à Michel Libsig pour sa thèse intitulée « Flow Control for an alternative artillery projectile steering ». Ce prix, qui n'est décerné qu'à seulement deux personnes tous les 2 ans, récompense un jeune chercheur ayant réalisé sa thèse dans le domaine de l'aéronautique et de l'astronautique.

Michel Libsig a démarré cette étude en partant de zéro. Il avait une idée sur un bout de papier et, en à peine trois ans, il a conçu un actuateur jusqu'à l'étape de campagne de validation en vol libre. Le jury a particulièrement apprécié le fait que Michel Libsig ait tiré avantage des différents outils de recherche aérodynamique complémentaires, telles que les simulations numériques, les expériences en soufflerie (ainsi que les différentes méthodologies de mesure associées) et les tests en vol libre. Il en ressort une thèse intéressante et très originale.

Le prix a été remis à Michel Libsig le 28 octobre 2018 au Salon de l'Aéro-Club de France (Paris) par Christian Mari, membre émérite et président du Haut Conseil Scientifique du 3AF.

 

 

Friedrich Leopold a reçu le prix Leonardo Da Vinci lors du 18ème Congrès international sur la visualisation des flux (International Symposium on Flow Visualization) qui se tenait le 27 juin 2018 à Zurich.

Ce prix lui a été remis en reconnaissance des excellentes contributions et de ses remarquables résultats dans le domaine de la visualisation quantitative de l'écoulement.

Le 22 juin 2018, différents prix ont été décernés à l'occasion de la cérémonie de remise des thèse 2017 de l'Université de Strasbourg.

Mme Johanna BOUTILLIER a reçu celui de la Fondation/Université de Strasbourg dans la catégorie sciences  et technologies, pour l'excellence de ses travaux sur la « Contribution à la compréhension et à la modélisation des effets lésionnels sur le thorax des ondes de choc aériennes ».